Séance des 4 paroles qui guérissent par Vivi CERVERA

 

Nous avons souvent tendance à nous référer à l'intellect. Pourtant celui-ci ne dispose pas des ressources suffisantes et adéquates pour résoudre les problèmes, surtout lorsque nous sommes submergés d’émotions  compliquées ou difficiles.

 

L’intellect peut-il seulement manœuvrer les difficultés, les retourner dans tous les sens, les diriger, nous fourvoyer, nous éloigner de la solution…

 

Le Ho’oponopono, méthode ancestrale de guérison des peuples hawaïens permet de « rendre droit », de « remettre dans l’axe », de retrouver « la rectitude ».

 

Ho’oponopono propose d’abandonner tous vos concepts, toutes vos croyances, pour vous adresser à l’Intelligence supérieure, à l’Intelligence qui crée la vie, au Guide intérieur, à la Divinité, qui est en chacun, que vous soyez d’appartenance religieuse ou pas. Pour plus de fluidité lors de la méditation, j’utiliserai la Divinité. Vous pouvez tout aussi bien remplacer ce terme par celui qui est le plus approprié pour vous.

 

Installez-vous confortablement, dans un endroit calme et dans lequel vous ne serez pas dérangé. Couvrez-vous.

Vous êtes installé ?

Respirez tranquillement, la respiration devient calme, vous êtes prêt.

 

Cette séance propose de nettoyer, de purifier l'origine des problèmes qui sont les vôtres en cet instant.

 

 Ces problèmes sont des mémoires qui sont un obstacle aux processus vitaux.

Ainsi, le nettoyage, la purification, l’énergie, associée à une personne, à un lieu, à un évènement, ou à une chose, et qui pose problème, est libérée et transmutée en lumière par la Divinité. L’espace jusqu’alors « occupé » est ainsi libéré.

 

Sans avoir besoin de revivre aucune souffrance, sans avoir besoin de connaître le pourquoi du problème, ni d'ou vient la faute, ni son origine, l’énergie associée à l’inconfort, à la gêne, à la douleur est ainsi neutralisée.

 

Au moment où vous remarquez en vous quelque chose d'inconfortable par rapport à une personne, à un lieu, un événement ou une chose, vous pouvez entamer le processus de nettoyage, en demandant :

« Divinité, Guide intérieur, Intelligence supérieure nettoie en moi ce qui contribue à ce problème. »

 

Basées sur les philosophies hawaïennes, les quatre phrases suivantes sont clés de guérison. Elles éliminent à la racine toute douleur émotionnelle, physique, mentale, simplement en la reconnaissant comme un souvenir, en la remerciant d’être remontée à la surface pour pouvoir être guérie.

«  Je suis désolé. Pardonne-moi. Je te remercie. Je t'aime. ».

 

Vous pouvez choisir une phrase parmi les quatre, en modifier l’ordre, en répéter certaines, laissez-vous guider. Utilisez la série qui vous convient le mieux, celle qui est le plus en accord avec le moment. Vous pouvez en utiliser une ou deux. Généralement seulement «  Je t'aime » apporte la solution

 

 « Je suis désolé » signifie que vous reconnaissez que quelque chose (il n'importe pas de savoir quoi) a pénétré le système corps/esprit, et l’a désharmonisé. Divinité circule en moi, et apprends-moi à me pardonner d’avoir crée cette réalité douloureuse.

Vous demandez ainsi le pardon intérieur pour avoir apporté cela dans le système.

 

 «  Pardonne-moi »  ne demande pas à l’Intelligence supérieure de vous pardonner, vous lui demandez de vous aider à vous pardonner (à vous-même). Divinité apprend-moi à m’aimer et à ressentir de la gratitude pour le cadeau de mon existence.

 

«  Merci » ou «  Je te remercie » est l'expression de votre gratitude, votre foi dans la certitude que tout sera résolu pour votre bien et le bien de tous.

 

«  Je t'aime » transforme l'énergie bloquée (qui est le problème), la libère en énergie circulante, en vous unissant à nouveau à ce qui est Supérieur. Divinité, je dépose en toi toutes les mémoires et vibrations négatives qui sont arrivées jusqu’à moi pour que tu les transmutes en lumière en moi et en chacun.

 

A partir de ce moment ce qui arrive ensuite est déterminé par la Divinité, vous pouvez être inspiré à faire une certaine action, quelle qu'elle soit.

Si vous continuez à douter, persistez dans le processus de nettoyage et, quand tout sera complètement nettoyé, vous obtiendrez le résultat, la réponse.

 

Rappelez-vous toujours que ce que vous voyez d’erroné dans l'autre existe aussi en vous, nous sommes Un, nous sommes tous inter-reliés, par conséquent, dans la mesure où vous vous améliorez,  le monde aussi s'améliore. Assumez cette responsabilité.

 

Personne d’autre a besoin de pratiquer ce processus, seulement vous.

 

Pour toutes les personnes avec lesquelles j’ai des relations en souffrance, ici et maintenant, je me déclare être en paix avec elles ;

je suis désolé, pardonne-moi, merci, je t’aime

 

Pour toutes les personnes desquelles j’ai ressenti avoir reçu de mauvais traitements, ici et maintenant, je les libère de ce poids et me libère ainsi de la même façon

je suis désolé, pardonne-moi, merci, je t’aime, 

 

Pour ma difficulté de pardonner à quelqu’un, ici et maintenant, je suis celui ou celle qui demande pardon à cette personne

je suis désolé, pardonne-moi, merci, je t’aime, 

 

Pour cet espace sacré que j’habite quotidiennement et dans lequel je me sens embarrassée, ici et maintenant j’accepte mon corps tel qu’il est

je suis désolé, pardonne-moi, merci, je t’aime, 

 

Pour tout ce que j’expérimente de compliqué, difficile, inconfortable et douloureux, ici et maintenant je me donne l’opportunité de libérer toutes ces souffrances et de m’en libérer

je suis désolé, pardonne-moi, merci, je t’aime, 

 

Pour tout ce qui me chagrine dans ma vie présente et passée, dans mon entourage et dans mon travail, ici et maintenant, j’accepte avec bienveillance tout ce que j’ai vécu et tout ce que je vis aujourd’hui

je suis désolé, pardonne-moi, merci, je t’aime, 

 

Pour tout ce qui contribue à mes manques, à mes agacements, à mes agissements erronés, à mes comportements inconvenants, ici et maintenant je deviens acceptation et plénitude

je suis désolé, pardonne-moi, merci, je t’aime, 

 

Pour la résistance que j’ai à me connaître, à m’accepter, à prendre soin de moi et à m’aimer tel ou telle que je suis, ici et maintenant je m’offre la délicatesse la clémence et l’amour auxquels j’ai droit

je suis désolé, pardonne-moi, merci, je t’aime, 

 

Pour nettoyer le subconscient de toute charge émotionnelle emmagasinée en lui, vous répétez une ou plusieurs fois pendant la journée ces quatre paroles, clés de guérison, autant de fois que vous en éprouvez le besoin.

Plus vous écouterez cette méditation, plus vous guérirez des mémoires du passé, sans avoir à revivre de douloureux souvenirs.

Respirez tranquillement

Je vous remercie

Vivi CERVERA

 

Ho'oponopono

Rendre droit

Morrnah Nalamaku Simeona, une chamane Hawaïenne et kahuna lapa'au (guérisseuse par les plantes) modernisa le Ho'oponopono traditionnel et fut la première à l’enseigner aux USA, en Asie et en Europe.

 Elle dit « Le but principal de ce procédé est de découvrir la Divinité en nous. Le Ho’oponopono est un don plein de profondeur qui permet à chacun de développer une relation de coopération avec la Divinité à l’intérieur de soi et d’apprendre comment demander qu’à chaque instant, nos erreurs en pensées, paroles et actions soient nettoyées. Le procédé vise essentiellement la liberté, la complète libération du passé. » 

 

Elle dit «la paix commence avec moi »

Ho’oponopono est un rituel de pardon et de réconciliation qui se pratique toujours à Hawaii.

Cet "art" de vivre traditionnel Hawaïen s'est transmis oralement de génération en génération.

Cette philosophie aidait à rétablir la paix en soi.

 Elle aidait aussi à rétablir la paix au sein d’une famille ou d'une communauté lors de difficultés relationnelles ou  problèmes importants.

Les personnes se réunissaient autour d'un guide ou d'une personne désignée pour conduire la pratique qui alternait prières et temps de silence.

Le pardon et le repentir arrivaient ensuite quelques heures, voire quelques jours après, une fois que chacun avait pris conscience de sa propre responsabilité dans la situation.

En se libérant ainsi, chacun retrouvait la paix. 

La version d’Ho’oponopono mise au point par Morrnah Simeona se pratique seul et prend la forme d’un rituel de pardon et de réconciliation avec soi-même. Il s’agit de demander à notre « divinité intérieure » de nettoyer nos mémoires perturbatrices et autres pensées erronées. Pour déclencher le processus de purification, on peut par exemple répéter ce mantra en conscience, en pensant au problème (relationnel, physique, matériel, financier, professionnel) qu’on souhaite régler :

    Désolé (Je ne savais pas que j’avais cette mémoire en moi.)

    Pardon (à la vie, à moi-même)

    Merci (de m’avoir montré le problème que j’avais sans le savoir)

    Je t’aime (cf. la vie, mon environnement, mon entourage, mes mémoires et moi-même).

Dès lors, il ne reste plus rien à faire sinon lâcher prise en toute confiance…

Maria-Elisa Hurtado-Graciet souligne que ce formidable instrument de liberté peut sembler déroutant dans la mesure où il n’est pas nécessaire de connaître l’origine de la mémoire erronée pour qu’elle soit effacée. Nul besoin de décortiquer son conflit pour le résoudre. 

Ho’oponopono ne diminue cependant en rien la valeur des méthodes thérapeutiques « classiques ».

La guérison peut emprunter plusieurs chemins, Ho’oponopono permet juste de cultiver la paix intérieure plus rapidement que d’autres.

Le psychologue, le Dr Hew Len qui a travaillé avec Mornnah Simeona s’est fait connaître grâce à son travail, en tant que psychologue, dans une aile psychiatrique d’un pénitencier de Hawaii . Il est resté dans cet établissement dans son poste de responsable près de quatre ans et, au terme de ce temps, cette aile psychiatrique a dû fermer ses portes car tous les malades avaient guéri.

A Joe Vitale qui lui a demandé comment il pouvait expliquer ce phénomène, il a répondu : « Je n’ai guéri personne, je n’ai fait que nettoyer les mémoires à l’intérieur de moi qui ont créé tout cela, je n’ai rien fait d’autre. » Prendre l’entière responsabilité de notre vie signifie que tout ce qui advient au cours de celle-ci relève de notre responsabilité. Simplement parce que cela se produit dans notre vie. Le monde entier est notre création. C’est difficile à comprendre mais si je veux changer ma vie, je dois commencer par me changer moi-même. Pour guérir quelqu’un, même un malade mental qui a commis un crime, je dois me guérir moi-même. À cet effet, le Dr. Len regardait chaque dossier en répétant simplement « Désolé » et « Je t’aime ». C’est tout !